doctegestion

Le groupe Docte Gestio, des pratiques douteuses…

Bernard Bensaïd, Président du groupe Docte Gestio, rachète des sociétés en difficulté à la barre des Tribunaux de Commerce et prend des engagements avec les juges qu’il ne respecte surtout pas par la suite.

Voici l’exemple du Couvent à Hérépian avec les décisions de justice et tous les justificatifs s’y afférant….

Jacob et Bernard Bensaid, une affaire de famille, avec des pratiques pour le moins douteuses…

1. Différents jugements définitifs pour loyers impayés sont intervenus en 2015 et 2016 contre la société LE COUVENT SARL, filiale de DG Holidays et du groupe Docte Gestio, dirigée par Bernard et Jacob Bensaid. Annexe (jugements & ordonnances référé)

2. Après avoir expulsé le groupe Docte Gestio par la force publique du site hôtelier le Couvent à Hérépian, le site a été rendu à ses propriétaires le 17 mai 2016. Annexe (constat huissier)

3. Les équipes de Bernard et Jacob Bensaïd (venant notamment du site d’Alenya) commettent une nouvelle action coup de poing en pillant et dégradant en pleine journée le Couvent d’Hérépian le 27 Juillet 2016, soit deux mois après avoir été expulsé au mépris des lois de la république et de l’éthique la plus élémentaire. Annexe (plainte gendarmerie de Bédarieux & lettre instruction parquet)

4. Deux sociétés ayant des dettes impayées par LE COUVENT SARL ont assigné en redressement judiciaire la filiale du groupe DOCTE GESTIO dirigée par Bernard BENSAID. Annexe (jugements premier instance + Rapport Mandataire judiciaire)

5. Les deux sociétés créancières de la filiale du groupe DOCTE GESTIO ont fait appel et attendent la date de fixation des plaidoiries pour que l’état de cessation des paiements devienne une décision de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire. Ainsi, une procédure d’extension de responsabilité pourra être engagée auprès du groupe Docte Gestio. Annexes (déclaration d’appel)

6. Entre temps, un propriétaire irlandais de 4 appartements n’ayant pas encaissé de loyers de la part de la filiale dirigée par Bernard et Jacob Bensaid, a vu ses biens saisis et mis aux enchères publiques. Devinez qui se cache derrière l’acquéreur des 4 lots  ? Annexe (jugement abjudication)

7. Il s’agit de la SCI JB dont le gérant est Jacob Bensaid et les deux actionnaires à parité sont Jacob Bensaid, le fils, et Bernard Bensaid, le père. Annexe (kbis et statuts)

Voici la chronologie de cette affaire qui n’est malheureusement pas terminée, mais qui appelle de nombreux questionnements.

Est-ce que Monsieur Bernard BENSAID ne jouirait-il pas de protections haut placées pour échapper à des sanctions proportionnées à ces pratiques douteuses, que l’éthique la plus élémentaire ne peut que condamner ?

Comment le Groupe Docte Gestio, dirigé par Bernard Bensaid, qui jouirait d’une trésorerie de 10.000.000 €, ne fait-il pas face à des engagements d’une filiale à hauteur de 300.000 € ? Est-ce que la présentation institutionnelle du Groupe Docte Gestio serait mensongère ?

Comment peut-on d’un côté être expulsé par la force publique d’un site hôtelier et venir quelques semaines après, le vider et le dégrader en toute impunité ?

Comment peut-on ruiner un propriétaire individuel en ne payant pas ses loyers et d’un autre côté, racheter aux enchères publiques les biens de ce même propriétaire en toute impunité ?