constructeur santullo

Santullo : la vision globale d’un grand constructeur

Le Groupement Santullo : la vision économique et sociale d’un constructeur qui voit loin. Construire pour construire n’a aucun sens si les projets ne contribuent pas à répondre à des problématiques liées à l’humain. La création d’emplois, la mise en place de formations, le développement agricole font partie intégrante des objectifs du Groupement Santullo. L’accessibilité par des voies routières ou ferroviaires ou encore l’ouverture vers des hôtels voués à attirer des touristes étrangers aussi. En Guinée, des hôtels 4 étoiles avec Golf 18 trous et casino ont vu le jour. Santullo : la vision globale d’un grand constructeur…

La story de Sericom Guinée

Guido SantulloSericom Guinée existe depuis Mai 1984. Fort d’une expérience significative en France et en Italie, cette filiale a été entièrement liée au Groupement Santullo. Il s’agit d’un holding financier d’origine familiale. Il a toujours conservé son ADN et sa logique de succession de Père en Fils, largement consolidée par une fratrie de 7 frères et de 4 sœurs. Sericom Guinée construit des logements, des bureaux et des écoles. Des routes aussi, des hôpitaux et une bonne partie des bâtiments administratifs de la Présidence du pays. Animée par 2600 employés, Sericom Guinée a également construit des hôtels. Citons celui de N’Zérékoré composé de 75 chambres avec casino, piscine, restaurant et même une zone pavillonnaire. Celui de Bel air, à 250 kilomètres de Conakry comporte 140 chambres et tout un panel de prestations dédiées au tourisme. Un port de plaisance, un terrain de golf, une piscine, des tennis, etc. Nos efforts pour développer le tourisme en Guinée ont été constants et restent un de nos objectifs principaux.

La stratégie d’investissement de Guido Santullo repose aussi sur des avantages fiscaux. Ils permettent par exemple de ne pas payer d’impôts durant 7 ans et d’importer des matériaux en hors-taxe et hors frais de douane. Du coup, on peut investir plus facilement et créer des infrastructures, souligne avec évidence le chef d’affaire italien et Président de Santullo Sericom. Dans l’hôtellerie, autre exemple, nous sommes exonérés d’impôts pendant 20 ans, ce n’est pas rien, précise-t-il.

Encourager l’autonomie locale

L’idée est aussi d’éviter les importations en masse de produits de base comme le riz ou le concentré de tomate. Le potentiel sur place est gigantesque, alors autant faire venir des investisseurs et créer des ressources en local pour créer un redressement de la situation économique. Cela passe par l’équipement en camions et en entrepôts frigorifiques. À une époque, une société Belge plantait des melons, en exportait 17.000 tonnes par an et devait bien en faire fortune. En Guinée, comme ailleurs en Afrique (Gabon, Bénin, etc.), il y a tant à faire…

Le parcours bienveillant et rigoureux de Guido Santullo

Santullo sericomJ’ai fait mes armes professionnelles en Italie, puis je l’ai quitté à l’âge de 18 ans pour rejoindre la France et Lyon particulièrement, déclare le chef d’entreprise, Président de Santullo Sericom. De formation en bâtiment, il a obtenu l’équivalent d’ingénieur en bâtiment et travaux publics à coup d’études du soir. Ensuite seulement, il a monté sa propre entreprise composée de plus de 500 employés. Centrales nucléaires, routes, logements, nous étions sur tous les fronts se confie-t-il. Le système fiscal étant trop contraignant, il s’est concentré sur l’Arabie Saoudite où il avait de gros chantiers, puis ensuite la Guinée. Ses relations avec l’état de Guinée sont excellentes et sereines. Il faut dire que ce pays est particulièrement ouvert aux investisseurs et sait les séduire semble-t-il.