Profil : piqûre de rappel pour mieux vous vendre !

Révoltez-vous, exprimez-vous, partagez !

Mieux vaut un égo modéré, qu’un égo enterré !

Pas simple de se vendre. Pas simple non plus de se mettre en avant, mais avoir un peu d’égo, c’est aussi prendre conscience de ses atouts, sans s’en inventer d’autres. Se créer un profil social demande forcément un peu d’amour de soi, quitte à se forcer un peu sur son image, car l’heure est à se valoriser et à se vendre, ce qui ne veut pas dire mentir !

On doit donc respecter une certaine modération dans l’embellissement de son identité digitale et de ne pas faire de soi, un moi sur-dimensionné…

Quels sont les éléments à valoriser ?

– Notre photo : cela reste l’élément primordial, car c’est la clé visuelle pour accéder à notre fiche. Il faut donc qu’elle nous représente au mieux et qu’elle soit cohérente avec notre personnalité ou notre fonction. Attention à ne pas coller une photo orientée Sport sur un Linkedin, quand bien même le sport est votre passion (sauf pour postuler à un poste lié au sport bien sûr). Je dirai que bien souvent, les photo type « Portrait » en noir et blanc, remplissent bien leur rôle et mélangent élégance et sérieux.

– Votre Pseudo ou titre de présentation : très important après la photo, il va finir d’accrocher la personne, car vous l’aurez soit intrigué par un libellé original, soit par une compétence ou une description de vous qu’il recherche justement. Attention à l’originalité, car interpeler c’est bien, choquer ou prétendre faire de l’humour, c’est risqué.

– Votre texte de présentation : bien souvent, un espace libre vous permet de vous exprimer et de vous décrire un peu plus. Il faut donner de soi et en profiter pour transmettre tout ce qui ne se dit pas avec des cases à cocher ou des champs imposés. Orthographe, style rédactionnel, ponctuation et vocabulaire sont à choyer. Ensuite, n’hésitez pas à injecter un peu de valeurs humaine, morale ou professionnelles, ainsi qu’une conclusion qui invite au contact. Il faut que ce texte donne envie de vous contacter et qu’il définisse clairement les raisons que j’aurai à le faire (que proposez-vous, qu’avez-vous donc de si différent ?).

– Les champs imposés : toute une farandole de cases doivent souvent être cochées. Prenez le temps de le faire avec soin, car parfois, une simple cas cochée (ou pas) peut être présentée sous la forme d’un texte et d’une affirmation.

– Les centres d’intérêt : grand classique désormais, les centres d’intérêt sont là encore une opportunité pour dévoiler ce qui vous passionne en dehors du thème du site sur lequel vous êtes (business, hobbies ou sentimental). Profitez-en pour montrer que vous avez une certaine culture et ouverture d’esprit : sport, actualité, littérature, voyages, relations humaines sont quelques exemples. Attention encore, ne citez pas des centres d’intérêt pour faire bien. Si je me vante d’avoir fait le tour du monde, je peux être mis en défaut lors d’un entretien face à une personne qui elle, l’aura vraiment fait.

– Dernier conseil : un profil s’entretient, doit évoluer dans le temps et être animé. Dans le cas contraire, cela voudrez dire que vous ne changez pas et que rien ne se passe dans votre vie. Cela nous autoriserait aussi de penser qu’en dehors de vous, la communauté à laquelle vous avez adhéré en ouvrant un compte sur Linkedin, Meetic ou Doctissimo, ne vous intéresse pas. Partagez sans vous confier, donner des conseils sans brader vos compétences, aidez les autres membres en parfaite courtoisie et empathie. Donner pour recevoir, une devise qui fonctionne dans la vraie vie… et en ligne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.