Les citations : un moyens d’attirer l’attention sur les réseaux

Révoltez-vous, exprimez-vous, partagez !

Faciles à s’en emparer, imparables dans la forme et dans le fond, fondamentalement bienveillantes, les citations fleurissent sur les murs des réseaux sociaux, tant personnels que professionnels.

Analyse du pourquoi et du comment !

Je pense qu’il existe deux types de motivations pour publier une citation sur un mur : elle correspond à mes valeurs et à ma vision des choses, je me retrouve complètement dedans ou alors, elle dégage un message potentiellement fort et fédérateur qui me procurera de l’engagement auprès de ma communauté sociale. Une raison spontanée et engagée face à une autre plus stratégique et pas toujours partagée, dans la mesure où l’objectif unique est de m’approprier une image et des valeurs.

Je vous mets à l’aise de suite, il m’arrive d’en publier sous ces deux intentions, en vous soulignant que je ne partage jamais des citations dans lesquelles je ne me reconnais pas. Néanmoins, certaines fois elles me permettent d’attirer de nouveaux contacts qui partages mon adhésion avec une pensée. C’est ainsi que j’en déduis naïvement que cette personne peut éventuellement devenir un contact direct ou un ami. Sa capacité à réagir en Likant, mais surtout en commentant la publication, déclenchera concrètement mon envie de rentrer en contact avec ce partisan moral. C’est ainsi qu’aujourd’hui se crée des réseaux, à partir de pas grand chose, à partir d’une base souvent idéologique, philosophique ou morale.

Devenir populaire grâce aux autres !

Quantité de Pages Facebook inondent la toile par des murs remplis uniquement de citation, souvent écrites avec une belle image en effet calque dessous. Vous en connaissez, vous y êtes j’en suis sûr abonné et même friand, mais réalisez-vous que ces propriétaires de pages génèrent de la popularité et se font leur notoriété à partir des pensées des autres ? Cela n’empêche en rien qu’ils pensent ce qu’ils partagent… m’enfin tout de même, de la à en faire une occupation quotidienne et un moyen unique de se façonner une e-Réputation, je trouve cela un peu facile. Je remarque aussi que beaucoup de ces Pages là ne renvoient pas sur un Blog avec des articles faisant le lien avec les citations. Ta Ta Ta TaTaaaa : 1 Mur, 1 copier-Coller et 1 Baguette magique PhotoShop et le tour est joué ! Me voilà célèbre de 356 J’aimes, de 56 Commentaires et de 17 Partages en un tour de main, merci Winston Churchill, Coluche, Mère Teresa, Tenzin Gyatso et autres dalaï-lama.

Je suis ce que je partage ? Mmmmouais…

Pourquoi pas, je l’espère vivement, mais ne suis pas naïf pour autant. Aujourd’hui, on achète des Likes, des commentaires, des Followers, des amis, du contenu qu’on vol à droite à gauche ou qu’on assemble avec des Algorithmes, alors pourquoi pas un marché parallèle de citations ?
Ce sont nos actions qui reflètent nos pensées et pas les pensées des autres qui font ce que nous sommes. Je suis Paris, Je suis mes citations, Je suis la France, Je suis ce que je dis, mais je suis avant tout ce que je fais dans la vraie vie.

La citation : une arme de développeur de trafic en tout genre…

La chasse au trafic est ouverte depuis l’avènement de Google, des adwords, des Blogueurs et des influenceurs. Les Community Managers l’ont bien compris et s’arment de Pomme-C Pomme-V pour en user en abusant. « Il faut être modéré en tout, disait Descartes, je pense réellement qu’un réveil intellectuel et moral doit s’opérer aujourd’hui afin de donner un autre sens aux millions de citations partagées et de les faire vivre, plutôt que les virtualiser à des fins d’image de soi.

Permettez-moi de vous glisser une citation maison que m’inspire cet article que je n’ai pu retenir d’écrire ce matin :

« Une citation doit provoquer un chamboulement intérieur, une envie de crier, de s’apaiser, de s’affirmer et d’agir surtout. Les citations Facebook devraient avoir cette dimension et cette vocation. Il n’en tient qu’à nous ! »

Qu’en pensez-vous de mes pensées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.