Bernard Bensaid, condamnations

Révoltez-vous, exprimez-vous, partagez !

Tout d’abord, je vous informe que cet article ne fait que la synthèse très factuelle d’une décision de justice.  Vous la trouverez en pièce jointe. Monsieur Bernard Bensaid, Polytechnicien à l’égo démesuré, est dirigeant de sociétés pour le moins controversées. Il attaque systématiquement tout article contrariant sa réputation et dévoilant au grand jour ses sombres actions. En conséquence, nous nous sommes contentés de partager et expliquer une nouvelle décision de justice de la Cour d’appel de Paris. Retour d’ascenseur douloureux pour  Bernard Bensaid, condamnations… Qui est vraiment Bernard Bensaid ? Réponse ici faite par un tribunal.

Que ceci motive certains à sortir de leur silence pour participer à cet élan de révolte incroyable. Il réveille des centaines de victimes du groupe Docte Gestio et des dénonce des pratiques malveillantes de Bernard Bensaïd.

37 plaintes contre Bensaid,
37 gagnants !

Trente-sept copropriétaires d’une résidence hôtelière située au 23 rue de Scandini à Pantin passent à l’action. Victimes d’une exploitation obscure, malsaine et malhonnête de leur exploitant Docte Gestio, société dirigée par Bernard Bensaid, ils se sont réunis pour dire STOP. Stop à des pratiques révoltantes et dictatoriales.

La société Hôtelière de Pantin, reprise par Bernard Bensaid, a été mise en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce le 12 mai 2015.

Le 22 décembre 2015, ce même tribunal a stoppé le plan de cession au profit de la société Docte Gestio qui tentait de forcer les copropriétaires à baisser leurs loyers commerciaux.

Enfin, par arrêté rendu le 7 mars 2017, la cour d’appel de Paris statue et enchaîne une série de condamnations à l’encontre de Bernard Bensaïd et de son groupe Docte Gestio.

Dès lors, c’est la descente aux enfers pour Bernard Bensaid. Son unique moyen de pression envers ces pauvres copropriétaires a été le blocage d’accès aux ascenseurs de la résidence. Quelle bassesse et quelle malveillance en effet que de limiter l’accès à ces ascenseurs qu’aux seuls détenteurs de badges, égoïstement gardés par l’équipe Docte Gestio. Si ce n’est pas une pratique mafieuse ?

Et encore une condamnation de gagnée !
La société Docte Gestio va-t-elle enfin en tirer une leçon ?

En outre, privé de circulation et d’accès libre dans leur propre résidence hôtelière, ce collectif de copropriétaires a réclamé justice. Il a trouvé l’énergie suffisante pour attaquer cet homme rempli de sentiment d’impunité. Le collectif a gagné de façon claire, nette et irrévocable ! Les sociétés DG URBANS et DOCTE GESTIO ont été condamnées à payer les 239.000€ au collectif de propriétaires. Par ailleurs, les propriétaires auront, toutes les peines du monde à récupérer cette somme due.

En effet, Bernard Bensaid ne s’acquitte pas de ces dettes spontanément. Il faut maintenant que ce collectif de propriétaires pratique des saisies sur les divers comptes des sociétés de Bernard Bensaid afin d’essayer de récupérer leur créance. C’est là que les difficultés de recouvrement commencent. Bernard Bensaid dissimule ses avoirs financiers dans un dédale de sociétés, de fusion de comptes, de convention de trésorerie…

Bernard Bensaid, condamnations

À plusieurs, on est plus fort !

Aussi, nous saluons le courage et la ténacité de ces gens-là. Nous invitons tous les autres, encore nombreux malheureusement, victimes silencieuses des pratiques mafieuses de Bernard Bernsaïd à travers ses sociétés Docte Gestio, DG Holidays, DG Urbans, POPPINS et ses quelques 70/80 autres sociétés dont il est le dirigeant à dénoncer publiquement, haut et fort, l’intolérable !

Aussi, retour d’ascenseur douloureux pour Bensaïd. Mais sachez que ce triste cas présenté ici n’est que le haut de l’Iceberg. La société Docte Gestio et son dirigeant Bernard Bensaïd, trempent dans de nombreux procès. Ils les perdent fort heureusement un par un. Cela va demander encore un peu de temps, mais la justice gagne du terrain tandis que Bernard Bensaïd descend douloureusement de son Rooftop, si malhonnêtement exploité et géré.

Voeu 2018

Une musique d’ascenseur bien funeste pour Docte Gestio en cette fin d’année 2017. Une fois au niveau -1, des centaines de victimes retrouveront goût à la vie et nous sommes désormais assurés que leurs espoirs et leurs actions menées timidement ou plus vigoureusement dans toute la France porteront leurs fruits en 2018. C’est notre voeu cette année encore.

En conclusion, le combat s’achèvera à la cave ou au niveau « Parking » pour Bernard Bensaïd. Certainement une invitation symbolique à se retirer des affaires en remboursant les préjudices causés et à libérer ses proies qu’il pensait certainement pouvoir manipuler encore l’année prochaine. Aussi, la fin du château de sable « Bensaïd » semble inéluctablement engrangée…

Pièces jointes au dossier :
Première Partie 1/4 de la décision de justice
Deuxième Partie 2/4 de la décision de justice
Troisième Partie 3/4 de la décision de justice
Quatrième Partie 4/4 de la décision de justice

Bernard Bensaid, condamnations

Découvrez d’autres articles sur Bernard Bensaïd
Article > Bernard Bensaid, condamnations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.